Le chauffage biomasse: une énergie renouvelable, carbone-neutre et socialement responsable

Le chauffage biomasse avec la biomasse forestière résiduelle est une forme d’énergie renouvelable, carbone-neutre et socialement responsable. Découvrez notre argumentaire dans la nouvelle brochure que vous pouvez télécharger ci-dessous.

Brochure sur le chauffage biomasse, une énergie renouvelable Télécharger la brochure PDF

Energie renouvelable à base de résidus de bois

Le chauffage biomasse est une forme d’énergie très répandue dans les pays du nord de l’Europe. En Finlande par exemple, il couvre pas moins de 30% des besoins en chauffage du pays. Au Canada, l’utilisation de cette énergie en est encore à ses débuts, mais il y a une réelle volonté de progresser, comme peut en témoigner par exemple l’association Vision Biomasse Québec.

Un arbre fournit une énergie renouvelable et beaucoup plus

Principe du chauffage à la biomasse forestière résiduelle

Le principe du chauffage biomasse responsable est simple: un arbre ne pousse pas pour fournir de l’énergie. Il ne fait aucun sens écologique ni économique de couper un arbre juste pour le réduire en chip de bois et le brûler.

Par contre, les arbres sont déjà exploitées par de nombreuses industries dont les scieries et l’industrie du papier. Les opérations forestières effectuées pour alimenter ces industries génèrent beaucoup de résidus inexploitées: branches, cimes d’arbres, essences non commerciales… Les industries de la seconde transformation du bois génèrent également des résidus de bois. Tout le carbone contenu dans ces résidus va se libérer dans l’atmosphère lors de la décomposition naturelle du bois.

Que la biomasse résiduelle soit brûlée ou qu’elle se décompose naturellement, elle libérera la même quantité de carbone dans l’atmosphère. On peut donc profiter de cette ressource pour récupérer l’énergie pour se chauffer sans émettre un seul gramme de CO2 supplémentaire dans l’atmosphère. La chaleur générée par la combustion de biomasse remplace dans la plupart des cas de la chaleur produite par des énergies fossiles.

Les arbres capturent le CO2 de l’atmosphère pour se développer. Le CO2 libéré lors de la combustion du bois est réintégré lors de la croissance des forêts. Ceci est tout le contraire du carbone enfoui sous terre sous forme de combustibles fossiles dont l’extraction aboutit à l’ajout de carbone nouveau dans l’atmosphère.

Le chauffage biomass est donc une énergie renouvelable carbone-neutre, à condition que la forêt dont elle est issue est exploitée de manière durable.

Impact du chauffage biomasse sur la forêt

Croissance et exploitation de la forêt en Finlande

Le graphe ci-dessus montre la croissance et l’exploitation de la forêt en Finlande en millions de mètres cubes. Dans les années 1950, l’exploitation forestière a commencé à dépasser la capacité de renouvellement naturelle de la forêt. Pour éviter de perdre cette précieuse ressource, le gouvernement a mis en place de nouvelles pratiques de gestion forestière.

Toutes les forêts finlandaises sont entretenus par des coupes d’éclaircie régulières. Lors de ces coupes, toute la broussaille est éliminée pour laisser la lumière pénétrer dans la forêt. Les arbres vont alors pouvoir grossir au lieu d’essayer de pousser en hauteur pour trouver la lumière. La forêt va donc stocker plus de carbone car la quantité de bois dont elle est constituée grandit. Ces coupes d’entretien ont également l’avantage d’éliminer en partie le développement des maladies et des parasites du bois, permettant d’avoir des forêts en meilleure santé. L’élimination des broussailles diminue également le risque de feux de forêt.

Branches et cimes d'arbres: une source d'énergie renouvelable

Les résidus sortis de la forêt lors de ces coupes d’entretien sont convertis en combustible biomasse. Environ un tiers est laissé au sol pour permettre une bonne régénération des sols, et les cendres issues de la combustion sont elles également retournées dans la forêt comme engrais.

On peut voir sur le graphe ce que représente l’utilisation de chip de bois pour le chauffage dans le pays. La chip de bois fournit 26% des besoins en chauffage de la Finlande, et on peut voir que la forêt aurait la capacité de se régénérer même si tous les besoins en chauffage du pays étaient couvertes par l’utilisation de chip de bois. On peut donc clairement confirmer qu’il s’agit d’une énergie renouvelable dans ce cas.

Les détracteurs de l’énergie biomasse se basent fréquemment sur l’exemple du Royaume-Uni qui importe des granules de partout dans le monde pour générer de l’électricité. Le côté renouvelable de ce type d’énergie est en effet plus sujet à question, surtout en prenant en compte en plus le coût en carbone du au transport. C’est pourquoi il est très important de voir la différence entre se chauffer avec de la chip de bois localement produite et faire de l’électricité avec de la granule fabriquée loin de chez soi.

Une énergie renouvelable générant des emplois locaux

Contrairement à la granule qui est compressée, la chip de bois prend beaucoup de place. Il ne s’agit donc d’une source d’énergie peu couteuse que s’il est utilisé à proximité de l’endroit où il est fabriqué. C’est pourquoi se chauffer au bois contribue naturellement à l’économie locale.

Lorsque vous remplissez le réservoir d’huile de chauffage de votre chaudière, votre argent profitera seulement au livreur avant de partir vers la province ou le pays producteur de pétrole.

Lorsque vous remplissez le silo d’une chaufferie biomasse avec de la chip de bois, votre argent profite en plus du livreur à toute une chaîne d’acteurs depuis le pépiniériste jusqu’au forestier en passant par la personne utilisant le chipper. A la clé, le chauffage biomasse à la chip de bois est créatrice d’emplois locaux.

Plusieurs études ont démontré les effets positifs sur l’économie locale du chauffage à la biomasse forestière résiduelle. Nous pouvons vous mettre à disposition gratuitement la traduction d’une de ces études faites en Finlande, n’hésitez pas à nous contacter pour demander le document.